Accueil

 

Mes travaux portent sur l’État et le pouvoir, ainsi que sur la numérisation des sciences et des sociétés.

J’achève en ce moment un projet qui porte sur les transformations du champ politique français depuis un demi-siècle. Abordée via la question de la professionnalisation de la politique, elle m’a amené à enquêter des années durant à l’Assemblée nationale. Ce projet, qui mêle ethnographie et analyse de données massives avec de l’intelligence artificielle, montre comment le monde politique s’était refermé sur lui-même jusqu’en 2017, via la constitution d’une file d’attente dans laquelle les candidats aux mandats nationaux devaient s’inscrire. Il montre ce qui a changé suite à l’élection d’Emmanuel Macron et d’une centaine de novices au printemps 2017. Il décrit aussi, au travers de l’expérience de ces derniers, ce qui fait la texture de la politique contemporaine, avec ses rythmes, ses coups, et ses rétributions.

Le livre Les candidats. Novices et professionnels en politique, offre le récit de cette plongée dans une Assemblée pas comme les autres. Il paraît aux Presses Universitaires de France en octobre 2021. Un premier ouvrage issu de cette recherche, Métier : député, avait paru en avril 2017.

Parallèlement, je mène des recherches sur les données numériques et lintelligence artificielle. Je m’intéresse en particulier aux effets de cette numérisation sur les sociétés et les sciences contemporaines. Plusieurs articles ont été publiés, et des projets de recherche sur ce thème, sont en cours.

 

Ce travail à un aspect plus technique. J’utilise aussi ces méthodes dans mes recherches, comme dans cet article sur les économistes (avec M. Fourcade et Y. Algan) ou dans celui sur la réception des sociologues français aux Etats-Unis (avec A. Abbott), ou dans ce travail avec J.Boelaert sur les parlementaires.

Depuis plusieurs années, j’enseigne, à tous les niveaux, les méthodes de collecte et de curation de ces données, à destination des chercheurs en sciences sociales. Ces dernières années, j’ai organisé des formations destinées à diffuser une culture numérique créative et rigoureuse dans les sciences sociales, dont l’une a été mise en ligne intégralement.

Enfin, je suis membre du comité de rédaction de Actes de la recherche en sciences sociales.